Menu
Mon compte

Lundi des Auteurs et des Autrices : spécial radio

Actualité

publié le
08/04/2019
- par SACD

Pour mettre à l’honneur deux prix attribués par la Scam en 2018, la SACD et la Scam organisent conjointement une séance d’écoute au programme de haut vol. Ça se passe le 29 avril à 20h au Cinéma Aventure.

Nous avons demandé à Jeanne Debarsy et Pascale Tison, respectives Prix Scam Radio et Prix d’honneur de la Scam de choisir chacune une de leurs œuvres pour cette séance d’écoute. Elles viendront présenter leurs objets sonores et répondre aux questions du public. La Présidente du Comité belge de la Scam, Paola Stévenne, sera également là pour les présenter.

Cet événement est gratuit et accessible à tous sur inscription dans la limite des places disponibles.

 

Le programme

La première fois que je suis devenu fou(le) 
Récit d’une tentative d’évasion
De Jeanne Debarsy et Maël G. Lagadec, d’après un texte anonyme.
Durée : 45 minutes
Année de production : 2017

“Je pénétrais dans un champs de conscience qui m’était jusqu’alors interdit ou caché et je n’y reconnaissais rien. J’ai eu l’impression vertigineuse d’accéder à un nouvel étage de mon être. Je ne savais pas si j’étais mort ou si je venais de naître. Tout y était inouï et incertain. Je ne pouvais plus interpréter ce que je ressentais. J’avais un nouvel univers à déchiffrer dont chaque signe était un miroir de ma perplexité.
Je me suis dit, ou plutôt cela s’est dit à travers moi :
Ma folie est le dernier rempart entre moi et une liberté totale.
Qui cédera le premier ? Le rempart ? Moi ? Ou la Liberté ?”

La fiction a été produite par Babelfish asbl. Avec le soutien du Fond Gulliver, de l’acsr et du Fonds d’Aide à la Création Radiophonique de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Jeanne Debarsy
Jeanne Debarsy est sortie de l'IAD en 2007 où elle a suivi une formation d’ingénieure du son. Elle travaille dans les différents domaines du son et collabore avec de nombreux acteurs du monde du spectacle, du cinéma, de la radio, de la musique, de la création. Elle se passionne tout particulièrement pour le média radiophonique car celui-ci lui procure une liberté d’action et d’expression précieuse à ses yeux. Nourrissant une envie grandissante de mettre en ondes ses propres idées, elle réalise son premier documentaire radiophonique en 2011 "Ino Vaovao Mada ?" où elle mêle sa passion du voyage et de la rencontre à celle de la musique et du son. “La première fois que je suis devenu fou(le)” est sa première fiction radiophonique, elle l’a co-réalisé avec Maël G. Lagadec.

Maël G. Lagadec
Maël se passionne pour le son et l’image dès son plus jeune âge. A 19 ans, il obtient son diplôme en ingénierie vidéo en France. Il fait ensuite ses armes en tant que caméraman en Inde et co-écrit un livre sur le handicap dans les campagnes indiennes.
Durant quelques années, il parcourt l'Asie, l'Afrique et l'Amérique doté de son appareil argentique. Ces voyages au sein de cultures traditionnelles seront pour lui une grande source d’inspirations pour la suite.
En 2005, Il s’installe photographe et réalisateur à Bruxelles, ce qui lui permet de rencontrer de nombreux artistes de la scène belge. Approfondissant ses connaissances en photo avec Pierre Radisic à l’école des Arts d’Ixelles, il entame un travail photographique sur le corps.
En 2012 à l’est de la Turquie, il réalise la série photographique "At the mercy of fate" sur les églises dévastées lors du génocide arménien.
En 2016, Il réalise un court-métrage de fiction dénonçant les violences sexuelles à l’Est de la RDC : "GIRL FACT" est actuellement sélectionné dans plusieurs festivals autour du monde.
Aujourd’hui, Maël se tourne vers le monde du sens : il co-réalise en 2017 avec Jeanne Debarsy la fiction sonore "La première fois que je suis devenu foule", Une œuvre subjective et immersive qui interroge sur l‘extrême lucidité d’un certain état de folie.

 

Lux Aeterna : les expériences de mort imminentes (première partie)
La série Lux Aeterna évoque en plusieurs volets les relations à la mort
De Pascale Tison (Par Ouï-dire, La Première, RTBF)
Durée : 57 minutes
Année de production : 2018

Les premiers volets abordaient les questions de l’accompagnement des mourants et des relations avec les morts. Dans le dernier, il s’agit de raconter des expériences de morts imminentes.

Ils sont plusieurs à avoir vécu une expérience de mort imminente, une EMI (ou NDE, Near Death Experience, en anglais) L'expérience de mort imminente, c'est une mort clinique dont on revient. Elle s'accompagne d'éléments récurrents comme une grande lumière blanche, un tunnel, une expérience de décorporation, des rencontres avec des défunts, une source de paix ou d'amour. Tous ces éléments ne sont pas toujours là ou n'apparaissent pas toujours dans le même ordre.

Michèle-Anne De Mey, chorégraphe, en a tiré un magnifique spectacle, conçu avec Jaco Van Dormael, Amor. Après sa très longue EMI, Jean-Yves Leloup, prêtre, philosophe et écrivain, se convertit, commence ses recherches spirituelles et rejoindra les Dominicains à Toulouse avant de devenir prêtre orthodoxe. Jean-Claude Neckelbrouck, directeur photo, vit un grand calme qui le trouble et trouble ses convictions. Jean-Jacques Charbonnier, médecin anesthésiste et Sylvie Dethiollaz, docteure en biologie moléculaire, livrent, eux, une approche scientifique.

Ce documentaire sonore a été réalisé dans le cadre de l’émission Par Ouï-dire de La Première (RTBF).

Pascale Tison
Après des études en Philosophie et Lettres aux universités de Liège puis de Paris VII, c'est comme journaliste que Pascale Tison a écrit ses premiers textes sur le théâtre, l'art et la danse.
Son amour des mots l'amène à une audition de cinéma à l'issue de laquelle elle travaillera comme comédienne avec Jacques Doillon et Marion Hänsel.
Ses deux pièces de théâtre, La rapporteuse et La chute des âmes, publiées chez Lansman et qu'elle a elle-même portées à la scène, ont respectivement reçu le prix Promotion-théâtre et le prix Charles Plisnier. La mélancolie du libraire, créée à Dunkerque dans une mise en scène signée Vincent Goethals, est sa troisième pièce, publiée chez Lansman. 
Son premier roman, Le velours de Prague (Les éperonniers) est finaliste au prix Rossel 1996. Son deuxième roman, La joie des autres, est publié en 2002 aux éditions L'esperluète. 
Sa dernière pièce de théâtre Dis-moi que je t'aime est publiée chez Emile Lansman en 2004 et a été donnée plusieurs fois en lecture.

Elle est aujourd'hui réalisatrice à la RTBF où elle est responsable de la création radiophonique sur La première, dans ce cadre, elle est productrice de l'émission "Par Ouï-Dire".
Pour la radio, elle a obtenu deux fois le Grand Prix Paul Gilson de la Communauté des Radios Francophones Publiques pour L'ombre du son en 1997 et Parole donnée aux animaux en 2000.

 

 

Informations pratiques
En présence des réalisatrices, du réalisateur et Paola Stévenne
Le 29 avril 2019 à 20h au Cinéma Aventure (Rue des Fripiers - 1000 Bruxelles)
Inscription avant le 28 avril à actionculturelle@sacd-scam.be avec comme objet “LDAA 29 avril”.

Photographie : (c) Maël G. Lagadec
Auteur(s) associé(s)