Menu
Mon compte
  • Écrit
  • Audiovisuel
  • Sonore
  • Spectacle vivant
Revenir à la liste des oeuvres

La passion du diable

Oeuvre

théâtre - écriture

Dans un asile de fous, lors d'un bal costumé, la fête se mue en exorcisme. Méphisto-Christ tombe amoureux de Marie-Madeleine et meurt en martyr. C'est la Passion du diable. Jésus, crucifié, est le centre d'un culte de la douleur, donc du mal... Mais le mal n'est-il pas du ressort du diable ? De fait, Jésus qui fut tenté par le Malin durant quarante jours dans le désert, n'aurait-il pas fini par succomber ? Cette pièce revisite les évangiles avec une joyeuse impertinence, en s'inspirant du tableau carnavalesque de James Ensor, l'Entrée du Christ à Bruxelles.

Extrait: 

<p>DEUXIEME TABLEAU La tentation de Saint Antoine (J&eacute;r&ocirc;me Bosch) Asile. Bureau du directeur. Deux portes. Tableau de Bosch accroch&eacute; au mur dans son cadre dor&eacute;. M&eacute;phisto en camisole de force. SCENE 1 M&eacute;phisto (debout, silence) : - Le directeur (assis ; &eacute;crit en silence) : - M&eacute;phisto (s'assied) : Tu ne sens pas le diable en toi ? Le directeur : Non. M&eacute;phisto : Je suis pourtant en toi ! Le directeur : Tu crois ? M&eacute;phisto : Avec moi, on ne croit pas. C'est certain ! Le directeur : Mais, je ne t'y sens pas moi. M&eacute;phisto : Ce que tu penses &ecirc;tre toi est en fait moi... Le directeur : Je ne suis pas moi en moi ? M&eacute;phisto : Si. Mais ce que tu appelles moi, c'est en fait moi et pas toi... (Il sort). Le directeur (se pr&eacute;cipite &agrave; la porte) : A l'avenir, il faudra me vouvoyer. Je ne suis pas 'toi'!</p>

Fiche

Editeur 
Lansman
Année 
1995