Menu
Mon compte
  • Écrit
  • Audiovisuel
  • Sonore
  • Spectacle vivant
Revenir à la liste des oeuvres

Survivre ou la mémoire blanche

Oeuvre

théâtre - écriture

L'âme d'une mère morte à Auschwitz revient hanter son fils. Jeune, elle est comme avant, pleine de vie et d'humour. Lui, a la déprime du survivant. Elle le houspille, le perturbe dans son existence. Il perd son Amie, qui ne supporte plus ce ménage à trois. La mère lui cherche une femme. Elle téléphonne partout. Une âme sait faire entendre sa voix. Retrouvailles impossibles. Deux rabbins exorcistes la chasseront à coups de sonnerie du shoffar, la corne rituélique de Rosh Hachana, la fête de la Nouvelle Année.

Extrait: 

<p>I. 2 La M&egrave;re (toujours jeune, - bloqu&eacute;e dans l'ann&eacute;e de sa mort. Elle vient du fond de la salle ; s'avance tr&egrave;s doucement. Recouverte d'un drap immense comme d'une robe l&eacute;g&egrave;re &agrave; tra&icirc;ne, elle monte c&eacute;r&eacute;monieusement sur la sc&egrave;ne plong&eacute;e dans la p&eacute;nombre.) Fils ! &hellip; &eacute;coute&hellip; Mon cher Fils&hellip; c'est moi&hellip; ta m&egrave;re&hellip; ta m&egrave;re est revenue&hellip; (On entend le frou-frou de ses voiles dans sa marche, non ses pas) ... J'ai pu m'&eacute;chapper&hellip; la seule &acirc;me vivante de tant de corps&hellip; et d'&acirc;mes mortes&hellip; Voil&agrave; bien du temps que je t'ai cherch&eacute;&hellip; Mais est-ce bien toi ?&hellip; Je me suis d&eacute;j&agrave; tromp&eacute;e&hellip; souvent&hellip; Mais cette fois, je crois que c'est toi !&hellip; Mon cher Fils&hellip; ne sois pas incr&eacute;dule&hellip; (Ouvrant les bras comme des ailes, elle &eacute;tend sa robe aux quatre coins de la sc&egrave;ne, o&ugrave; elle se pose) &hellip; Ta m&egrave;re est de retour&hellip; la mort dans l'&acirc;me de ne pas t'avoir retrouv&eacute; plus t&ocirc;t&hellip; (Sa voix, grave, chaleureuse, est un rien enjou&eacute;e.) Ta m&egrave;re est enfin l&agrave;!&hellip; (La sc&egrave;ne s'assombrit lentement. Un long silence. Appara&icirc;t le Fils endormi. Lui est &agrave; pr&eacute;sent &acirc;g&eacute;. Dans l'escalier, le concierge appelle.) Le Concierge Il y a quelqu'un ? Ah ! je jurerais bien qu'on est quand m&ecirc;me venu l&agrave;&hellip;</p>

Fiche

Editeur 
Ambedui (Ed. de l’)
Année 
1995