Menu
Mon compte
  • Écrit
  • Spectacle vivant
Revenir à la liste des oeuvres

4 sœurs

Oeuvre

littérature générale

Drame. Moments de vie. Ni héroïnes ni victimes, mais les produits de la société. Ce texte a été écrit à la demande de la Compagnie De Tijd.

Extrait: 

<p>'4 s&oelig;urs' de Claire Swyzen synopsis 4 s&oelig;urs, quatre histoires. Des moments du temps et de la vie de chacune de ces 4 s&oelig;urs. Ni h&eacute;ro&iuml;nes ni victimes, mais des produits de la soci&eacute;t&eacute; d&rsquo;abondance. Qui aboutissent toujours dans la mauvaise file : &agrave; la caisse, dans les embouteillages&hellip; Qui vivent dans l&rsquo;espoir d&rsquo;ordonnancer enfin leur vie, de remiser proprement le pass&eacute; en bo&icirc;tes&hellip; Car toute vie ne se r&eacute;duit-elle pas &agrave; une collection d&rsquo;anecdotes&hellip; 4 s&oelig;urs est un texte pour quatre voix, compos&eacute; de quatre histoires : chaque s&oelig;ur a la sienne, dans laquelle ses s&oelig;urs et d&rsquo;autres jouent un r&ocirc;le. Les histoires n&rsquo;ont pas un d&eacute;roulement chronologique et se chevauchent et s&rsquo;entrecoupent par moments. 1. Venise &ndash; Marie Marie a un cancer au sein. Avant d&rsquo;&ecirc;tre op&eacute;r&eacute;e, elle veut aller avec ses s&oelig;urs &agrave; Venise et boire du champagne sur la place San Marco. Mais en route vers l&rsquo;a&eacute;roport, les quatre s&oelig;urs sont d&eacute;j&agrave; coinc&eacute;es dans les embouteillages. Et les choses n&rsquo;ont pas l&rsquo;air de vouloir s&rsquo;arranger. Marie semble toujours s&rsquo;&ecirc;tre engag&eacute;e dans la mauvaise file, dans sa vie. Enfin arriv&eacute;e &agrave; Venise, Marie ne voit plus que des seins et la mort partout. Et sur la place San Marco, l&rsquo;eau monte jusqu&rsquo;aux chevilles. 2. P&egrave;re&ndash; V&eacute;ra C&rsquo;est V&eacute;ra qui a trouv&eacute; le p&egrave;re mort dans son fauteuil. En tant que fille a&icirc;n&eacute;e, elle prend l&rsquo;initiative de ranger la maison paternelle. En faisant le tri des objets, les quatre s&oelig;urs dressent d&rsquo;embl&eacute;e l&rsquo;inventaire de la vie familiale d&rsquo;un m&eacute;nage prosp&egrave;re. Mais les vies secr&egrave;tes du p&egrave;re et de la m&egrave;re, d&eacute;c&eacute;d&eacute;e pr&eacute;c&eacute;demment, sont, elles aussi, exhum&eacute;es. La m&eacute;moire fait le reste. 3. De fil en aiguille &ndash; Martha Marie est la premi&egrave;re &agrave; qui elle l&rsquo;a racont&eacute; : Martha est amoureuse de Alain. Alain, le mari de V&eacute;ra. V&eacute;ra&hellip; sa s&oelig;ur. Martha vient d&rsquo;acheter une maison avec Hans. V&eacute;ra a un probl&egrave;me d&rsquo;alcoolisme. Au d&eacute;but, V&eacute;ra ne se doute de rien. Au d&eacute;but, Marie fait semblant de ne rien savoir. Lise ne sait vraiment rien. Martha ne sait que faire. Car il lui faut bien r&eacute;fl&eacute;chir avant de d&eacute;truire la vie de sa s&oelig;ur. 4. La cadette &ndash; Lise Lise est l&rsquo;&eacute;ternelle benjamine. Quand elle aura quarante ans, elle sera encore la benjamine. Quoi qu&rsquo;elle fasse. Quoi qu&rsquo;elle soit capable de faire. Quels que soient les choix qu&rsquo;elle aura faits. Enfin, quand on dit choix&hellip; Ses choix ne lui deviennent clairs qu&rsquo;apr&egrave;s coup, quand il est trop tard. Lise attend la sagesse que la vieillesse lui devrait apporter. Alors que V&eacute;ra, au m&ecirc;me &acirc;ge, savait d&eacute;j&agrave; tout. Elle savait comment changer le syst&egrave;me, comment changer le monde. Jusqu&rsquo;&agrave; ce qu&rsquo;elle se lasse du monde&hellip; et d&rsquo;elle-m&ecirc;me. Ce texte (n&eacute;erlandophone d'origine) a &eacute;t&eacute; traduit par Monique Nagielkopf, avec le soutien de la SACD.</p>

Fiche

Editeur 
Maison des auteurs
Année 
2005

Auteur(s):

Auteur: 
Co-auteur(s): 
Monique Nagielkopf