Menu
Mon compte
  • Écrit
  • Audiovisuel
  • multimedia
Revenir à la liste des oeuvres

L´archange déçu

Oeuvre

littérature générale

Juillet 1975. Dans ses rêves, l'auteur revit l'expérience du songe d'Icare dans une version mi-hallucinée mi-drôlatique. Jusqu'à croiser dans son vol onirique un archange dont les rémiges vont chatouiller le nez de granit d'un gigantesque patriarche. Le rêveur semble sur le point de découvrir , avec la clé du songe, celle de l'infini cosmique. Dieu, que le réveil n'est pas comique!

Extrait: 

<p>(...) Je me dressais et battais l'air de mes bras tendus, d'abord lentement, lourdement, p&eacute;niblement, et sans grands r&eacute;sultats, tant l'air me semblait inconsistant, insaisissable. Puis ma pers&eacute;v&eacute;rance &eacute;tait r&eacute;compens&eacute;e, l'air ambiant se solidifiait peu &agrave; peu - c'est du moins la sensation que j'associais &agrave; celle de l&eacute;g&egrave;ret&eacute; qui m'envahissait simultan&eacute;ment-, je pouvais v&eacute;ritablement prendre appui sur l'atmosph&egrave;re et me soulever, me hisser, m'&eacute;lever enfin avec aisance dans l'espace. Ma technique de vol se faisait alors moins contraignante, voler devenait un art sublime, l'art d'&ecirc;tre libre comme l'air, l'art de devenir l'air. Mes bras, mon corps se dissipaient de mon &ecirc;tre, et je planais longtemps, oiseau immat&eacute;riel, port&eacute; par les vents de l'esprit, de plus en plus haut, de plus en plus loin, au-dessus des mornes plaines de l'existence, au-del&agrave; des montagnes de la raison.</p>

Fiche

Année 
1975