Menu
Mon compte
  • Écrit
  • Sonore
  • Audiovisuel
Revenir à la liste des oeuvres

Le crime d'être Roms

Oeuvre

littérature générale
Titre secondaire  notes au temps présent

Par ce livre, l'auteur (Jean Marc Turine) n'a pas entrepris une étude historique, ni relaté une approche socio politique des Roms. Il a choisi de rendre compte, non sans subjectivité, d'une quête qu'il a menée durant ces dernières années en compagnie de représentants de ce peuple dispersé sur le continent européen. Il marche sur les pas de ces «nègres blancs», épouvanté le plus souvent par la réalité innommable qui les fouette en dépit de ce qui anime ou devrait animer, au minimum, nos démocraties: la défense et l'application des droits de l'Homme. Il a guetté les soubresauts de leurs colères, les silences de leur désespoir; il a scruté les signes de la voie des Roms, tombés malades, un peu comme s'ils avaient perdu les ailes de leur imaginaire. Il a admiré leur capacité d'adaptation aux pires contraintes infligées par les sociétés qui les entourent. Il a observé, de ville en ville, de trottoirs en couloirs de métro, des femmes assises des heures durant, un enfant endormi, en un sommeil souvent artificiel, dans les plis d'une jupe défraîchie, s'offrant, en une ultime auto-violence, aux regards, aux manifestations de dégoût ou à l'indifférence des passants. Réduites à cette obscénité par absolue nécessité de survie.
 

Ce qui caractérise le mieux ces notes, se trouve peut-être dans un raccourci, Impressions de voyages, même si ce mot induit l'éphémère, un regard panoramique, tandis que son rythme s'inscrit davantage dans le plan fixe pour essayer d'intérioriser le temps de l'autre, celui d'en face, celui d'à côté.
 

(Note de l'éditeur, Golias)

Fiche

Année 
2005