Menu
Mon compte
  • Écrit
  • Spectacle vivant
Revenir à la liste des auteurs

Biographie 

 1962 : Naissance de Karel Logist à Spa, le 7 juillet, d’une mère d’origine allemande et d’un père anversois. Il est le dernier d’une fratrie qui compte déjà trois enfants : Jan (1956), Arthur (1957) et Anne (1959).

 
1968-1974 : École primaire au Sacré-Cœur à Spa. Premières lectures de poésie ; les fables de La Fontaine l’inspirent et lui donnent le goût d’écrire.
 
1974-1980 : Humanités gréco-latines à l’Athénée Royal de Spa. Lecteur boulimique, de bandes dessinées, de romans, d’essais, mais aussi de poésie. D’abord impressionné par le Parnasse, il écrit des sonnets. À la lecture de Cocteau, Apollinaire et Norge, son écriture se libère.
 
1980 : Entame une année de Philologie romane, mais n’y trouve rien de ce qu’il cherche. Voyage en Grèce, durant lequel il écrit ses premiers poèmes en prose.
 
1981-1983 : Régendat français-histoire à l’École Normale de Virton. Mémoire en 1983 consacré à l’exploitation pédagogique de Zazie dans le métro de Raymond Queneau. Avec le poète Vincent Smekens, il multiplie les découvertes poétiques. En 1982, son père décède.
 
1983 : Quitte Spa pour s’installer à Liège avec sa compagne Claude. Premier emploi : enseigne pendant six mois le français dans l’est de la Belgique. Importante production de poèmes. Sur le conseil de Maguy Thiry-Titeux, il participe à des concours de poésie classique.
 
1984 : 13 octobre, rencontre à Liège la poétesse Liliane Wouters, qui lui écrira : « Je vous demande une grande rigueur, une grande exigence. Vous êtes incontestablement taillé pour écrire. Ayez confiance en votre avenir. Il mérite que vous le prépariez sans faiblesse. »
 
1985 : Bibliothécaire à Spa. Entame un graduat de bibliothécaire-documentaliste. Consacre son mémoire au romancier Henry James.
 
1986 : Reçoit les encouragements de l’écrivain Alain Bosquet, qui publiera de ses poèmes dans Le Figaro, dans la revue Nota Bene, puis "Force d'inertie" aux éditions Le Cherche-midi.
 
1988 : Engagé à l’Université de Liège pour concevoir des cours d’enseignement assisté par ordinateur et gérer des bases de données au Centre Informatique de Philosophie et Lettres, jusqu’en 1995. Entame, à l’université de Liège, une licence complémentaire en Sciences du Livre et Sciences documentaires. Ces années universitaires s’achèvent en 1991 par un mémoire consacré à la littérature pour adolescents. — Sur manuscrit, il obtient les prix Georges Lockem et Robert Goffin pour "Pêcheur d’ombres" et le prix de la revue [vwa] de la ville de La Chaux-de-Fonds, en Suisse, pour "Le Masque singulier". Ces recueils seront rassemblés dans son premier livre, Le Séismographe, qui paraît en octobre aux éditions Les Éperonniers, dans la collection « Feux » dirigée par Liliane Wouters.
 
1989 : Premier voyage au Québec, au marché du livre de Hull.
 
1990 : Rencontre le poète Serge Delaive sur les bancs de l'Université de Liège.
 
1991 : Reçoit le prix Maurice Carême pour le manuscrit de poèmes "Assises" (inédit).
 
1992 : Année de doute. Une première mouture de "Force d’inertie" est écartée. Des poèmes du "Séismographe" figurent dans le quatrième tome de l’anthologie "La Poésie française de Belgique" de Liliane Wouters et Alain Bosquet.
 
1993 : Naissance de sa fille Zoé. Fréquente à Liège, le « Petit marché de la poésie » animé par Robert Varlez et le poète Jacques Izoard. Années d’effervescence poétique. Contacts et échanges avec de nombreux poètes invités.
 
1994 : Gestion et promotion des publications de la faculté de Philosophie et Lettres de l’université de Liège, jusqu’en 1997. Voyage au Sénégal. Reçoit le prix Jeune Talent de la Province de Liège.
 
1995 : Documentaliste à la bibliothèque d’Information Communication de l’université de Liège. Deuxième voyage au Québec. Participe à la création de Mot@Mot, maison d’édition virtuelle hébergée par l’université de Liège. — Son deuxième livre, "Ciseaux carrés", paraît aux éditions L’Arbre à Paroles à Amay.
 
1996 : Rejoint l’équipe de la revue liégeoise Écritures et coordonne, avec Gérald Purnelle, le numéro « Poésie en écritures », ainsi qu’un numéro de la revue In’hui constitué d’une anthologie des poètes unanimistes. Devient membre du jury du prix Maurice Carême. Publie les poèmes de René Purnal (1922-1934) aux éditions de La Différence, sous le titre Avatars. — Alexandre Kosta Palamas paraît aux éditions Les Éperonniers et remporte le prix Pollack de l’Académie, ainsi que le prix Emma Martin. "Force d’inertie" paraît au Cherche Midi.
 
1997 : "Dés d’enfance" paraît chez Luce Wilquin sous le pseudonyme de Gilles Korta. Remporte le prix du Parlement de la Communauté française pour le recueil "Force d’inertie". — Les éditions L’Arbre à Paroles publient "Une quarantaine", son recueil le plus sombre.
 
1998 : Fonde la revue semestrielle de littérature Le Fram avec les poètes Serge Delaive, Denys-Louis Colaux, Carl Norac et Carino Bucciarelli.
 
1999 : Débute une licence en Information et Communication à l’Université de Liège, qu’il terminera en 2003 avec un mémoire d’anthropologie culturelle, consacré au mythe de la sirène.
 
2000 : Participe à la fondation de la collection patrimoniale « Ha » aux éditions du Taillis Pré, dirigée par Yves Namur. La revue Le Fram commence ses activités éditoriales en publiant le recueil Pièges d’air de Jacques Izoard. — "Retours", une plaquette de douze poèmes, paraît aux éditions L’Acanthe à Namur, dans la collection « Terre Amarante » dirigée par André Romus.
 
2001 : Documentaliste à la bibliothèque Léon Graulich de l’université de Liège. Collabore avec Jean-Pierre Bertrand à un choix des poèmes de Marcel Thiry, Traversées, qui paraît chez Labor. Passe un mois à Rome, en résidence d’auteur, pendant lequel il entame les poèmes de "J’arrive à la mer". Reçoit une bourse de découverte du Centre National de Littérature.
 
2003 : Avec Pascal Leclercq, animation des rencontres littéraires mensuelles de « Je dis livre », à la bibliothèque provinciale « les Chiroux » de Liège. La pièce de théâtre "Solférius ou le maître des plages" est créée à Liège par la Compagnie Tréteaux sur la Fontaine. — "J’arrive à la mer" paraît aux éditions La Différence.
 
2004 : Troisième voyage au Québec, à l’occasion du Salon du Livre de Montréal. Invité au premier Festival International de Poésie Wallonie-Bruxelles à Namur. — "Un danseur évident" paraît aux éditions L’Arbre à Paroles. Le même éditeur réédite "Ciseaux carrés".
 
2005 : Passe un mois à Berlin en résidence d’auteur. Avec Marc Lejeune, lance les rencontres littéraires de l'asbl Le Fram, qui réunissent à Liège écrivains et public. Le prix Marcel Thiry couronne "J’arrive à la mer". Publications sur le site Bon à tirer, animé par Muriel Collard et Alain Esterzon, qui éditeront "Si tu me disais viens".
 
2006 : Membre du jury du prix Marcel Thiry. Nouvelle activité littéraire dans le cadre de l’opération « Écrivains en classe », à la rencontre des élèves en Wallonie et à Bruxelles. Reçoit le prix Pyramides 2006.
 
2007 : Participe à « Liège, ville des mots » en tant qu’écrivain public, en présence de poètes et romanciers du Québec. Collabore de manière régulière à la revue de la Promotion des Lettres belges, Le Carnet et les Instants. — Publie son dixième livre : "Si tu me disais viens", aux éditions Ercée, Bruxelles. Dans le cadre de la Fureur de lire, il voit éditer sa nouvelle "Avec Méthode et Cyanure".
 
2008 : Reçoit le prix Pierre Nothomb pour un poème inédit, "Jeux de saison", aujourd’hui disponible en édition bibliophile illustré par Coraline Perrin. — "Le Sens de la visite paraît" aux éditions de La Différence. "Tout emporter, poèmes 1998-2008", anthologie personnelle préfacée par Liliane Wouters, est publié au Castor Astral dans la collection « Escale des Lettres ».
 
2009 : Collabore de manière régulière au site Culture – ULg. Anime des ateliers d’écriture poétique (Passa Porta, Infor-femmes, Kalame, Maison de la francité...). Obtient le prix François Coppée de l’Académie française pour son anthologie "Tout emporter". Obtient un Special Recognition Award 2009, remis par le Conseil Culturel Mondial, pour son mérite artistique. — Publication du recueil "Éboulis oubliés" dans Architexto-9, livre réalisé aux côtés des architectes Tenuta-Peters et publié par la Société Libre d’Émulation de Liège aux éditions Fourre-tout.
 
2011 : Publie "Mademoiselle Grand et Monsieur Belle", aux éditions MaelstrÖm dans la collection « Bookleg ». Les éditions de L’Arbre à Paroles rassemblent les trois recueils "Ciseaux carrés", "Une quarantaine" et "Un danseur évident" sous le titre "Mesures du possible", avec une préface de Laurent Demoulin.
 
2012 : Le Fram cesse ses activités. Perd sa mère.
 
2013 : "Dés d'enfance", suivi de la réédition du Séismographe et d'Alexandre Kosta Palamas est republié chez Espace Nord. L'Abre à Paroles publie son dernier recueil "Desperados, sous-titré "Poème pour la peau".
 
 
Biographie tirée du site de l'auteur.