Menu
Mon compte
  • Spectacle vivant
  • Audiovisuel
  • Écrit
Revenir à la liste des oeuvres

Faut pas rêver

Oeuvre

théâtre - texte
Faut pas rêver

Claire vivait à l´étranger avec ses parents. Une fois retraités, ils sont rentrés au pays... et elle a suivi dans les bagages, en pleine crise d´adolescence. Mais une crise discrète, feutrée, intériorisée... avec un banal mais profond désir de fermer la télé et de hurler, juste une fois: 'Mais regardez, je suis là, j´existe... !' Premier salaire: illusions... et grosse déception. Elle ne peut supporter davantage le somnifère de l´habitude qui la rend invisible aux yeux de ceux qu´elle voudrait aimer, et par qui elle voudrait être aimée. Fugue mineure, hésitante, mais aussi vertige du vide, de l´inconnu, de la rupture irréparable. Rencontre avec Catherine et surtout Vincent, apparemment mieux dans sa peau. Apparemment seulement, car son humour et son assurance cachent mal le même désir d´exister, d´être pris en considération, d´échapper à l´indifférence.

Tous publics à partir de 12 ans
Le spectacle monté par le Zététique Théâtre a été programmé aux Rencontres – Sélection de Théâtre Jeunes Spectateurs, Huy 1990. Il a reçu le Prix de la Société des Auteurs et des Compositeurs Dramatiques, un "Coup de Cœur" de la presse et le "Youpie" du journal de la Maison des jeunes de Huy.

Extrait: 

<p>Claire (l&acute;interrompant) : C&acute;est un principe! <br /> Vincent (apr&egrave;s un temps de stup&eacute;faction): Dis, principe, il y a encore quelque chose... Ce n&acute;&eacute;tait pas plus simple de rentrer chez toi, de dire : &quot;voil&agrave;... heu...&quot; ou de laisser un mot: &quot;Salut, voil&agrave; mon adresse, si vous voulez me voir&quot;. <br /> Claire: C&acute;&eacute;tait trop simple. <br /> Vincent:: Comment &ccedil;a? Si c&acute;est simple, tant mieux. Bye, bye... Moi, je rentre quand je veux. <br /> Claire : J&acute;en ai marre de ce qui est simple. Rentrer, dormir, se taire, regarder la TV, fourrer des sandwiches, c&acute;est simple! Mais c&acute;est... C&acute;est vide! Je veux du plein. Ils ne r&eacute;agissent pas... Je voudrais qu&acute;ils m&acute;engueulent, qu&acute;ils... N&acute;importe quoi... mais pas toujours comme si je n&acute;&eacute;tais pas l&agrave;. <br /> Vincent: C&acute;est fini les parents qui engueulent. Depuis la guerre, c&acute;est fini!</p>

Fiche

Editeur 
Lansman
Année 
1991