Menu
Mon compte
  • Spectacle vivant
  • Écrit
Revenir à la liste des oeuvres

Jamais d´eux sans toi

Oeuvre

théâtre - texte

Un appartement a été vendu simultanément à plusieurs personnes. Après divers quiproquos, les dindons de la farce doivent bien admettre la réalité, et accepter une cohabitation délicate en attendant de trouver une solution.

Extrait: 

<p>Acte I, sc&egrave;ne 2 : La premi&egrave;re acheteuse, Tata, S&eacute;raphin. D&acute;autorit&eacute;, une grosse femme entre. Son mari, c&acute;est-&agrave;-dire un chapeau derri&egrave;re une pile de paquest, suit. Tata: Ouf, nous y voil&agrave;. C&acute;est toujours aussi charmant, un peu vieillot peut-&ecirc;tre, mais charmant. D&acute;ici surtout - mais pousse-toi donc, mon chou - on a une vue splendide sur la rue... Comment d&eacute;j&agrave;? Mais r&eacute;ponds, voyons! Premi&egrave;re acheteuse : Potage aux herbes. Mais, Madame... Tata : Merci, c&acute;est cela, Potage aux herbes. C&acute;est d&acute;un romantisme affriolant, n&acute;est-ce pas mon chou? D&eacute;cid&eacute;ment, tu es d&acute;un mutisme exasp&eacute;rant, m&acute;amour. Comme ce divan a l&acute;air confortable. Vrai, je suis &eacute;reint&eacute;e. Ces &eacute;tages et ces &eacute;tages, &ccedil;a n&acute;en finit pas. Mais assieds-toi, mon chou. Son mari s&acute;installe sur ses genoux. Premi&egrave;re acheteuse: Excusez-moi de vous interrompre dans vos &eacute;bats joyeux, mais vous &ecirc;tes ici chez moi. Tata: (Se rel&egrave;ve et pousse S&eacute;raphin &agrave; c&ocirc;t&eacute; d&acute;elle) Vous &ecirc;tes l&acute;ancienne locataire? La propri&eacute;taire m&acute;avait assur&eacute; que nous pourrions emm&eacute;nager &agrave; partir du 1er mars. Or nous sommes d&eacute;j&agrave; le... Mais r&eacute;ponds, mon chou! Premi&egrave;re acheteuse : Madame, il doit y avoir une erreur... Tata: Allez, allez, je comprends. On s&acute;attache vite, m&ecirc;me &agrave; un sauna. Premi&egrave;re acheteuse : Un sauna? D&eacute;cid&eacute;ment, .... Tata : Mais oui, quelle chaleur! Enfin si vous aimiez... Personnellement, j&acute;ai dmand&eacute; &agrave; la propri&eacute;taire, l&acute;ancienne propri&eacute;taire de faire v&eacute;rifier son installation. En attendant, d&eacute;barassons-nous. Tata se d&eacute;shabille. Elle surcharge son mari. Tata : Toi aussi, mets-toi &agrave; l&acute;aise, chou. (Il ne bouge pas sous les paquets) Non, tu fais la mauvaise t&ecirc;te. Il a toujours &eacute;t&eacute; tr&egrave;s pudique, vous savez. C&acute;est l&agrave; tout son charme, vous ne trouvez pas? Prem&egrave;re acheteuse : (Perdant patience) Ecoutez, moi je ne vous dirai qu&acute;une seule chose... Tata: Mon Dieu, vous &ecirc;tes toute rouge! Allons, enlevez votre veste. Si, j&acute;insiste. Faites comme chez vous. (Elle l&acute;aide) Premi&egrave;re acheteuse : A ce propos... Tata : Oui, bien s&ucirc;r, avant, c&acute;&eacute;tait votre petit chez vous, mais que oulez-vous, les locataires changent et ne se resssemblent pas. Oooh, mais votre valise est toute pr&ecirc;te &agrave; partir. Nous ne voulons pas vous retenir plus longtemps. Tu vois, chou, Mademoiselle est rest&eacute;e pour nous accueillir! Merci Mademoiselle. A pr&eacute;sent, vous pouvez partir tranquille : votre appartement est entre de bonnes mains. (Elle la met &agrave; la porte) Premi&egrave;re acheteuse : (Elle revient comme une bombe) Mais, mais non! Tata : Comment, vous vous incrustez? Je trouve cela d&eacute;plac&eacute;. C&acute;est une nouvelle vie qui commence pour moi et mon &eacute;poux, et vous vous interposez; c&acute;est monstrueux. Mon chou, chasse-la, au nom de notre amour! S&eacute;raphin se l&egrave;ve, se gratte et se rassied. Premi&egrave;re acheteuse : Ecoutez-moi! La propri&eacute;taire sort d&acute;ici. J&acute;ai les clefs en mains et mon re&ccedil;u en bonne et due forme. Cet appartement est &agrave; moi et j&acute;y reste. Vous seriez aimables de laisser la place, vous et votre p&acirc;tisserie. Tata: Mon chou!... Je suis outr&eacute;e! (...)</p>

Fiche

Année 
1991