Menu
Mon compte
  • Écrit
  • Spectacle vivant
Revenir à la liste des oeuvres

Un chien mérite une mort de chien

Oeuvre

littérature générale

Ce texte écrit pour être distribué à la scène entre plusieurs voix est d'abord un récitatif, mieux même: une rhapsodie. Sur l'amour, l'art et la mort, dans un espace temps très particulier.
On y voit Maiakovski vivre et mourir entre ses amis Lili et Ossip Brik, Elsa, qui sera un jour la femme d'Aragon, le poète Khlebnikov et le linguiste Roman Jakobson. On y voit des jeunes gens qui rient, se font d'interminables petits déjeuners, travaillent toute la nuit en buvant du café noir, s'affrontent à la Révolution russe et se retrouvent à 75 ans pour faire le bilan ce jour de l'été 1968 où les chars russes ont envahi la Tchécoslovaquie.

La pièce a été créée à Bruxelles en 1982 par le Théâtre Obligatoire, dans une mise en scène de Philippe Berling.

Extrait: 

<p>Voici l'homme qui va mourir Qu'importent pour l'instant son nom et son &acirc;ge le temps et le lieu Il relit doucement la lettre d'adieu La voix de qui se sait vaincu ne tremble plus Il met le point &agrave; la phrase qu'il &eacute;tait Long lieu long temps mais j'entends parfaitement Lisez les mots vous trouverez la voix</p>

Fiche

Editeur 
Actes Sud
Année 
1983