Menu
Mon compte
  • Écrit
  • Spectacle vivant
  • Audiovisuel
Revenir à la liste des oeuvres

Malaga

Oeuvre

théâtre - texte
Titre secondaire  Malaga. Inaccessibles amours

Malaga est la destination qu’ont choisie Astrid et Lucien pour résoudre la crise de leur couple, une crise peut-être à l’image de celle qui ébranle en profondeur la société tout entière. Bloqués par une grève des trains dans une petite gare de Wallonie, ils ne savent s’ils pourront arriver à temps l’aéroport de Zaventem, d’où ils doivent s’envoler. Dans la même gare attend aussi Flambard, dont la voiture est tombée en panne et qui doit se trouver à Bruxelles le lendemain matin pour obtenir son divorce par consentement mutuel. Une femme se joint à eux, Amanda : au chômage, seule, guettée par la déprime, elle a, de sa fenêtre, été attirée par le désoeuvrement des trois autres...
Si la confrontation entre les personnages débouche sur une rupture entre Astrid et Lucien, elle rend surtout compte, par-delà les questions du couple et de la solitude, des doutes et atermoiements qui paralysent les protagonistes et, plus largement, de la crise d’identité qui les frappe. Celle-ci se manifeste notamment par la mythomanie d’Astrid, dont on découvre l’ampleur à la fin de la pièce et qui, rétrospectivement, précipite dans la suspicion tout ce à quoi le spectateur a sincèrement adhéré. Mais la pièce fonctionne autant sur le registre du grotesque ou du comique que sur celui du dramatique.

Créé en 1996-97 au Théâtre du Gymnase à Marseille et au Théâtre du Rond-Point à Paris, mise en scène d’Abbès Zahmani.
Remonté en France en 2002, à Lille au Théâtre du Nord par la compagnie Théâtre Octobre, mise en scène de Didier Kerckaert et en 2003, à Vincennes, au Théâtre Daniel-Sorano, par la Compagnie Xavier Clément, mise en scène de Jean-Paul Denizon.
Réalisation radiophonique : Radio France Internationale, 1992, réalisation de Frédéric Leroux.

Fiche

Année 
1995