Menu
Mon compte
  • Écrit
  • Sonore
  • Spectacle vivant
  • Audiovisuel
Revenir à la liste des oeuvres

Il y avait quelque chose dans le noir qu'on n'avait pas vu

Oeuvre

littérature générale
Il y avait quelque chose dans le noir qu'on n'avait pas vu

" Le crâne chauve de Minitrip lui donna l'aspect d'une petite chose qui ne va plus vivre longtemps. Genre cancer ou choléra. Mais devant la jeune fille saccagée, ma tendresse ne fit que grandir. A croire qu'une trop grande beauté et trop de bonheur auraient été un obstacle. "
Minitrip est une jolie fille, une énigme sortie de nulle part, un objet de désir et de convoitise. Une nuit, elle fait du stop et se fait écraser par trois fêtards enragés qui l'achèvent à coups de cric. Une autre fois, elle échoue sur une île déserte, seule avec un homme, elle tombe malade et son corps se désagrège.
Ou encore, torturée par la Gestapo, elle perd la mémoire et oublie le mot de passe qui la délivrerait. Minitrip porte en elle les traces de la mort et l'homme joue avec elle.

Quelques nouvelles issues de cette oeuvre ont été adaptées pour le théâtre.
(En France, par Sylvain Dhaomme et en Belgique, par Julien Roy en 1998)
Elles furent représentées au Festival de Théâtre Spa en 1999, dix représentations ont eu également lieu au Mesureur de Bruxelles du 20 novembre au 18 décembre 1999.

Cette oeuvre a inspiré le premier court-métrage de Jean-Jacques Goffinon, Quelque chose dans le noir, diffusé en 2004.

Fiche

Editeur 
Julliard
Année 
1997