Menu
Mon compte
  • Écrit
  • Sonore
  • Spectacle vivant
  • Audiovisuel
Revenir à la liste des oeuvres

A part moi personne n'est mort

Oeuvre

littérature générale
Titre secondaire  Frontière belge '97: Des trains passent la frontière
A part moi personne n'est mort

La frontière belge contée avec ses lumières et ses ombres, l'eau et le ciel, par huit écrivains (nouvellistes, essayistes, romanciers...) venus de France, de Belgique et du Luxembourg, parmi lesquels Marie Desplechin, Ludovic Janvier, Daniel Katz, Lambert Schletcher et Thomas Gunzig.

Extrait: 

<p style="text-align: justify;">Les pluies du printemps 1983 avaient transform&eacute; le nord de l'Europe en marais naus&eacute;abonds. Des corps de soldats et de civils, oubli&eacute;s par le service de ramassage de la Croix-Rouge internationale pourrissaient &agrave; c&ocirc;t&eacute; des carcasses de bouleaux, arrach&eacute;s de terre par le souffle des explosions. Les crat&egrave;res d'obus, les reflets ac&eacute;r&eacute;s des &eacute;clats de m&eacute;tal et les tranch&eacute;es &agrave; moiti&eacute; inond&eacute;es donnaient au paysage une allure de vieillard. <br /> <br /> C'est au milieu de cet univers d&eacute;tremp&eacute; que le train se frayait un chemin depuis deux jours. Dans le wagon, Billy, comme les dix autres, regardait le nez coll&eacute; &agrave; la vitre. Billy n'aimait pas le voyages. <br /> &nbsp;</p>

Fiche

Année 
1997