Menu
Mon compte

Gaines

Billets

07/03/2019 — Un billet de Charline Lambert
  1. Gaines

 

Toujours à l’entame
de la création, une
dépouille,
le même élagage :

ce gésier
qui s’amuït
             en fracas.

Refus de l’enceinte
de la parole qui sangle
et met à bas

des mots
             tronqués.

*

Trop de laisses, trop
d’abats
quand la voix est
ramenée à sa
              portion congrue.

Sa gorge pleine
et veine où gît
le langage
et sa lallation,

ce babil
éternel
à balbutier
son propre
              nom.

*

Refus de l’enclos
de l’obstacle premier :
cette étroitesse
d’un seul
              pronom.

Ramener la
gueule
des meutes stellaires
et louvoyer,

dégainer
son boa de
contention, son moi
              de constriction.

*

Toujours l’enclume
de la création : une
chair,
la même gaine

pesant sur la
voix en décoction
              dans l’étuve du ciel.

Pas déchéance
mais advenue
de l’être et de son
épithète
              stellaire.

*

 

Ainsi parfois de ce « métier d’écrire » : dégainer / un scalp des scléroses / tenter / de ne répondre de rien / me mettre en demeure / de cohérer l’épars / avant de parler. // Muer ces mots empaumés / portés comme des ombres / sur mon visage où ils cernent / un lent épuisement. // Peser, élever un cri inapaisé / aux confins d’une nuit immémoriale / et devenir / cette voix pêchée / dans ses incarnats. // Le corps / seule personne ressource / devenu étuve / et désenclave.