Menu
Mon compte

Les petites annonces

Prix de la Fondation Laure Nobels pour les jeunes auteurs belges

29/04/2017 posté par Claude Nobels
Pour concourir aux prochains Prix de la Fondation Laure Nobels, les jeunes auteurs de 15 à 19 ans accomplis doivent rentrer leur manuscrit au plus tard le 31 juillet 2017. Les jeunes auteurs de 20 à 24 ans accomplis doivent rentrer leur manuscrit au plus tard le 31 juillet 2018. La Fondation Laure Nobels finance la publication et la promotion d’œuvres littéraires écrites en français par de jeunes auteurs belges. L’œuvre soumise doit comporter 100.000 signes minimum et 350.000 signes maximum (espaces compris). La Fondation privilégie les romans ou la (les) nouvelle(s). Chaque année, la Fondation soumet les manuscrits proposés par les jeunes auteur(e)s à la lecture critique d’un jury indépendant. Composé d’experts en littérature, celui-ci évalue l’originalité et les qualités littéraires des œuvres soumises. Les lauréats sont récompensés par le Prix (annuel) de la Fondation Laure Nobels. Grâce à un partenariat avec les Editions Memory, ce prix consiste à introduire l’œuvre sur le marché de la littérature, selon toutes les normes professionnelles en vigueur dans le monde du livre. En d'autres mots, la Fondation couvre tous les frais de publication de l'oeuvre: mise en page, impression, travaux photographiques et infographiques (couverture, presse, ...), promotion, avance sur les droits d'auteur (250 €), etc. Les lauréats n'ont donc strictement RIEN à PAYER, même pas de droits d'inscription. Le Prix Jeune Public Brabant wallon de la Fondation Laure Nobels est une seconde récompense, accordée également tous les ans. Plus d'infos: www.fondationlaurenobels.be
Lire la suite

Présentation de Sabrina à Jeumont

18/05/2017 posté par Johann Dizant
Venez nombreux découvrir Sabrina auprès des amis de La Plume Vagabonde. La maîtresse de cérémonie est la poétesse Véronique Flat Piot. Lieu : Médiathèque de Jeumont, rue de la Gare à Jeumont en France. Quand : Le 18 mai à 19h30. Entrée gratuite. Sabrina de Johann Dizant : Après s’être attaqué à l’auteur le plus sulfureux de tous les temps en se réappropriant Justine du Marquis de Sade, Johann Dizant se tue dans son nouveau roman « Sabrina » juste avant d’obtenir le prix littéraire, le Goncourt. Un accident de la route et Sabrina se réveille nue et sans souvenirs. Pour éclaircir le mystère de la veille, elle devra remonter le temps et, peut-être aussi, visiter son passé. Notre héroïne, une psychologue trentenaire abîmée par la séparation de ses parents, nous entrainera, malgré elle, dans les traumatismes qu’un être conserve après un abandon. Un monde résolument moderne, des personnages terriblement humains, des dialogues étrangement justes. Ce livre nous plonge dans une réalité parfois volontairement occultée tant elle fait partie de notre quotidien. Véronique FLABAT-PIOT, est membre agrégé ou sociétaire de la plupart des grandes associations poétiques françaises. Après avoir été Déléguée pour le Bénélux (1997-2010) et la Francophonie (2001-2010) de la Société des Poètes et Artistes de France (SPAF), elle assure depuis 2006 la Vice-Présidence française de cette société, ainsi que la présidence du jury des Grands Prix Internationaux de Poésie accordés par la SPAF (2009). Reçue en 2003 sous le Berceau des Roses des Rosati d'Arras, le Consulat de la Vinée de Bergerac l'intronise, en 2005, en reconnaissance de ses qualités poétiques et littéraires. Véronique Flabat-Piot est encore membre d'autres jurys poétiques internationaux. Elle est aussi fondatrice (1998) d'ateliers d'écriture poétique dans les écoles et d'un salon littéraire, " La Plume Vagabonde " qui a fêté en mars 2010 ses onze ans d'existence. Elle organise régulièrement des sentiers littéraires et expositions artistiques, des concerts, des conférences et parfois des " voyages littéraires "… Elle-même est, sur invitation, une conférencière appréciée par son auditoire. Sa poésie - résolument classique ou tout au contraire libérée - a été amplement laurée, en France, mais aussi en Belgique, en Italie et en Suisse. Citons en 2010 le " Prix Renée Vivien ", la plus haute distinction de cette Académie d'Amiens, pour l'ensemble de son œuvre poétique et son action de défense et de promotion de la poésie et des lettres françaises.
Lire la suite

Relecture de manuscrits

10/01/2017 posté par Edith Soonckindt
Bonjour ! Je mets à votre disposition une vingtaine d'années d'expérience dans l'édition (un peu moins dans l'audiovisuel) pour relire et corriger vos manuscrits/écrits divers (grammaire, syntaxe, orthographe) et leur donner ainsi toutes les chances d'être lus jusqu'au bout... Auteur par ailleurs, je suis également en mesure d'émettre un avis (superficiel) sur le fond. Traductrice professionnelle depuis de nombreuses années (en autres du fameux Chardonneret), je suis également disponible pour des traductions anglais/français, éventuellement français/anglais, ainsi que pour des corrections de textes en anglais. N'hésitez pas à m'envoyer un mél pour en apprendre davantage ! Au plaisir, Edith 
Lire la suite

Rêveuse professionnelle recherche ses lecteurs

29/12/2016 posté par Tina Noiret
  …si dès les premières lignes, tu vibres d'un ardent désir, si tu as envie qu'il y ait une suite, après la fin, à ta vie et à la mienne, si tu dévores mes mots comme des bonbons acidulés... Si tu cherches un souffle cosmique dans la profondeur des sentiments, si tu es capable de cet élan. Si tu veux rencontrer l'Autre en toi, mes confessions fracassantes aiguiseront ton appétit… mon univers te happera dans l'intime ultime, mes récits mes folies sont pour toi.   PARCE QUE… ...J'écris depuis quelques siècles. Les mots traînent comme des flammes dans l'âtre de ma cheminée. Échanger avec toi, je ne connais rien de mieux comme probité existentielle. Un mal constant qui fait serrer les dents. Le style distille cette instabilité de lalangue. Dans un monde devenu fou, coulons dans l'uni/vers. La logorrhée indispensable.   JE T'ASSURE... Des rêves incommensurables à n'en plus finir. Une écriture tranchante et incisive comme une lame de couteau. Un brin dérangeante. Juste ce qu’il faut de passion pour le scandale. Un style à part. Un dénouement qui n'a pas de fin. Une montée en puissance irrépressible. Je te promets l'inconnu, le jamais vu, le jamais écrit. L'envers du décor. Quand la bombe est littéraire. La justice pour les textes nus. Et dis-toi bien que C'est moi cette femme aux mille récits, aux mille éclats, aux étincelles héritées d'ailleurs et d'autrefois.  
Lire la suite