Ca commence mal... (Papperlapapp)

Publié le  08.07.2010

Il y a des publics indifférents et il y a des publics bienveillants .

Il y a des publics enthousiastes et il y a des publics odieux.

Le public dont je faisais partie hier soir dans la Cour d'honneur du Palais des Papes a battu tous les records dans cette dernière catégorie.

Face au « Papperlapapp » de Christoph Marthaler et Anna Viebrok, objet scénique, sonore et pictural exploitant au maximum la géographie et l'histoire du lieu mythique, le public avignonnais s'est montré d'une grossièreté, d'un manque d'intérêt et d'un manque de curiosité qui confinent à la stupidité. Durant les 2h30 de spectacle, commentaires désobligeants prononcés à voix haute, semelles qui claquent et blagues minables ont fusé sans discontinuer, coupant de la représentation les spectateurs désireux d'y assister avec attention. Honte d'être assis dans ces rangées. Honte d'être assimilé à cette paresse intellectuelle inouïe.

Je suis incapable de parler du travail de Christoph Marthaler : je n'ai pas eu accès à sa proposition.

À découvrir aussi

La Rochelle - Le billet du comité

  • Fiction
Jean-Luc Goossens est scénariste. Membre du comité belge de la SACD, il a fait partie de la délégation belge à la Rochelle, au festival de la fiction télévisuelle. Voici l'écho du comité, en exclusivi...

Broyage en Italie

  • Fiction
Le 13 novembre dernier, Silvio Berlusconi démissionnait de son poste de président du Conseil suite à la perte de confiance exprimée par une partie de sa majorité lors d'un vote à la Chambre. Quelques ...

Lucille Calmel - Collage pour Bela

  • Fiction
Retrouvez le collage de Lucille Calmel pour bela en cliquant ici

Muses de Bela - Maxime Coton

  • Fiction
Au départ, il y a l’envie de provoquer la rencontre. De voir comment les pratiques se répondent, ricochent, ou pas, font des grands écarts. Pendant l'édition 2015 de la Foire du Livre, nous invitions ...